Découvrez le métier de maréchal-ferrant Santé de mon cheval
6 mai 2019
481

 

Le maréchal-ferrant a longtemps été relégué au rang des métiers oubliés. Pourtant, avec son savoir-faire incomparable, il est indissociable du bien-être équin. Aujourd'hui, le métier revient sur le devant de la scène et c'est tant mieux. Découvrons ensemble ce métier ancestral et ses spécificités.

 

Qu'est-ce qu'un maréchal-ferrant ?

Le maréchal-ferrant est la personne qui ajuste et cloue les fers aux sabots des chevaux. Le but de la manœuvre est de protéger les équidés des blessures ou d'améliorer leurs performances. Focus sur les détails du métier.

Le métier

Loin des stéréotypes, la maréchalerie est un métier hautement technique. Le véritable maréchal-ferrant est bien plus qu'un simple poseur de fers.

Dans le meilleur des cas, le maréchal-ferrant se consacre effectivement à la pose et à l'ajustement des fers sur les sabots des équidés. Il détermine le fer le plus approprié par rapport à l'activité du cheval et à son milieu de vie.

Bien souvent, le maréchal-ferrant doit également savoir brocher un fer orthopédique et le forger. Il doit avoir des connaissances approfondies en physiologie équine afin de connaître la jambe du cheval et de déterminer ainsi le fer approprié en fonction de ses besoins particuliers. On peut alors tout à fait dire que le maréchal-ferrant est aussi un orthopédiste du cheval.

Les outils

En plus des compétences techniques pointues, la maréchalerie demande également un investissement au niveau de l'outillage. Les outils déterminent, en effet, les possibilités de ferrure d'un cheval du professionnel.

En règle générale, un maréchal-ferrant sérieux possède au minimum une forge portative, s'il est itinérant, ou une forge classique s'il travail en atelier, une enclume, une tour à meuler, un étau et différents outils à ferrer. Ces outils sont principalement des pinces, des marteaux mais également des instruments originaux comme les brochoirs, les boutoirs ou encore les tenailles.

La qualité d'un maréchal-ferrant se reconnaît, entre autres choses, aux soins qu'il apporte à ses outils. Certains d'entre eux vont, en effet, être en contact direct avec votre cheval. Il faut donc que ceux-ci soient exempts de défauts qui pourraient blesser votre animal.

La personnalité

Le métier de maréchal-ferrant implique un certain nombre de traits de caractère indispensables. Outre, bien sûr, l'amour des équidés, le professionnel en maréchalerie devra pouvoir faire face à un certain nombre d'inconvénients ou d'imprévus.

La ferrure d'un cheval demande du temps. Le maréchal-ferrant doit donc faire preuve de patience et de minutie dans la fabrication des fers. Ensuite, il doit posséder la douceur nécessaire pour poser les différentes pièces sur les sabots des chevaux sans leur faire mal et bien entendu sans les effrayer.

Un professionnel de la maréchalerie doit également posséder une bonne forme physique. Afin d'obtenir la meilleure collaboration possible de l'équidé, celui-ci doit souvent travailler dans des positions quelque peu inconfortables. Étant donné que la pose de la ferrure peut être longue, il doit pouvoir tenir sa position durant tout ce temps.

Pour répondre aux besoins du marché, le maréchal-ferrant doit également être disponible, en ce y compris les week-ends et les jours fériés. Ce professionnel est régulièrement appelé à se déplacer car il est de coutume, aujourd'hui, de ne plus amener le cheval chez le professionnel de maréchalerie, mais plutôt de faire venir le maréchal-ferrant au cheval.

 

Comment trouver un bon maréchal-ferrant ?

Les propriétaires de chevaux qui aiment leurs animaux savent qu'il est nécessaire de pouvoir s'appuyer sur un bon maréchal-ferrant. Celui-ci est le garant du bien-être de leur ami équin. Quelques conseils pour trouver la perle rare.

Le bouche à oreille

Le monde du cheval est généralement relativement étroit. Les gens se connaissent bien entre eux et sont capables d'offrir des conseils pertinents.

La première étape pour trouver un bon maréchal-ferrant consiste dès lors à se servir du bouche-à-oreille. Les personnes qui gravitent autour de vous, notamment dans les cercles équins, connaissent forcément des professionnels du métier. En glissant habilement votre oreille ou en demandant franchement des conseils, vous pourrez obtenir des informations de qualité sur les professionnels de la maréchalerie qui sont véritablement sérieux.

Les autres professionnels

Les professionnels, lorsqu'ils exercent des métiers complémentaires, se connaissent généralement entre eux.

De la même manière que votre médecin de famille est à même de vous recommander un dermatologue ou un dentiste, votre vétérinaire saura sans doute conseillé un maréchal-ferrant de confiance ainsi qu'un dentiste équin ou tout autre professionnel gravitant autour du monde du cheval.

La pension ou le manège

Si comme la majorité des propriétaires de chevaux vous utilisez les services d'une pension ou d'un manège, ils seront à même de vous conseiller des professionnels de tout bord.

Dans un certain nombre de cas d'ailleurs, les pensions ou les manèges pour chevaux ont un maréchal attitré qui pourra également s'occuper du vôtre. Demandez autour de vous, et vous trouverez forcément la perle rare.

Les cours d'équitation qui se déroulent dans les manèges sont également une excellente occasion pour partager avec d'autres passionnés du monde du cheval. Vous recevrez facilement des conseils et des avis éclairés pour trouver un maréchal-ferrant à proximité de l'endroit.

 

L'histoire du maréchal-ferrant

Longtemps tombé en désuétude, le métier de maréchal-ferrant revient sur le devant de la scène. Mais en fait, connaissez-vous l'histoire de cette incroyable profession ?

Le maréchal-ferrant est un artisan dont le métier est vieux de plus de 2000 ans. À l'origine, il s'occupait déjà de ferrer les sabots des chevaux, et autres équidés ; mais utilisait également son savoir pour le ferrage des bovins de trait. Cette seconde partie du métier n'est à peu près plus pratiquée aujourd'hui.

Le terme de maréchal désignait indistinctement la personne chargée de ferrer les chevaux ainsi que l'officier responsable des équidés. Le terme maréchal-ferrant a donc été créé pour distinguer les 2 fonctions.

 

Le métier de maréchal-ferrant retrouve peu à peu ses lettres de noblesse. Reléguée aux oubliettes, après plus de 2000 ans d'existence, la fonction a su perdurer grâce aux passionnés qui veillent sur le bien-être des chevaux. Trouver un bon maréchal-ferrant n'est pas compliqué à partir du moment où vous demandez conseil aux bonnes personnes. N'hésitez pas à vous renseigner dans les cercles équins ou auprès des professionnels des chevaux afin d'obtenir les coordonnées de la perle rare.

 

L'auteur

Je vous propose de m'occuper de votre cheval, votre poney ou de votre âne.
Artisan dont le métier consiste à ferrer les pieds des chevaux et autres équidés et à s'occuper de leur parage, j’exerce mon métier de maréchal férrant depuis 2010.
Installé dans le Gard, je suis diplômé du Lycée Agricole :Certificat D’Aptitude Professionnelle Agricole (CAPA) Maréchalerie
J'ai acquis des compétences techniques pour différents types de chevaux et de pathologies.
Professionnel, rigoureux et patient, je mets mon savoir-faire de maréchal-ferrant à votre service.